En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Actualités

Budget 2016

Le 01 avril 2016

Une gestion rigoureuse associée à un haut niveau d'investissement pour des projets ambitieux

Le budget 2016 du Grand Narbonne a été élaboré dans un contexte de crise nationale et internationale qui dure depuis plusieurs années maintenant. Ce ralentissement de l’économie s’accompagne d’une baisse des dotations d’Etat aux collectivités territoriales. Grâce à une gestion rigoureuse, les élus du Grand Narbonne peuvent aujourd’hui voter un budget global de 190 M€ (55 M€ de dépenses d'investissements dont 40 M€ de nouveaux projets et 135 M€ de fonctionnement) au service du développement du territoire et des habitants. Cette politique ambitieuse est menée sans hausse des taux d’imposition (taxe d’habitation et taxes foncières) pour la 8e année consécutive et avec un soutien accru aux 39 communes.
Le budget 2016 a été voté jeudi 31 mars lors du Conseil communautaire par 51 voix pour et 25 contre.

Un budget global de 190 M€

Dépenses d'investissement : 55 millions d’euros (dont 40 M€ de nouveaux projets)
Cette section comprend les programmes d’équipement, les grands travaux, l’acquisition de matériel, l’acquisition foncière et remboursement d'emprunt…
Les recettes de cette section proviennent de l’autofinancement (excédent de la section de fonctionnement) de 23,5 M€, des subventions et dotations d’équipement (versées par l’Etat, la Région, le Département…) et des emprunts (uniquement 2,9 M€ de nouveaux emprunts en 2016 pour les budgets annexes de l’eau et de l’assainissement).

Fonctionnement : 135 M€
Cette section comprend les dépenses des services à la population dont, entre autres, fonctionnement des pépinières d’entreprises (Eole, Innoveum…), d’IN’ESS, transports, gestion des déchets, promotion touristique, espace de liberté, théâtre, conservatoire, école d’arts plastiques, médiathèque, musée Amphoralis, charges de personnel, amortissement…
Les recettes de cette section proviennent des dotations de l’Etat, des impôts et des recettes de service.

Les faits marquants du budget 2016 (tous budgets confondus)

 - Des charges réelles de fonctionnement stabilisées avec des dépenses de personnel maîtrisées (+3,6%)
- Des charges financières en baisse
- Nouveaux emprunts nécessaires pour réaliser les investissements en 2016 : 2,9 M€. Remboursement d'emprunt en 2016 : 7,9 M€. Désendettement net sur l'exercice : - 5 M€ (-40€ / habitant).
- L'investissement est financé majoritairement par l'autofinancement (59%) et seulement par l'emprunt pour 7% (30% en moyenne au niveau national)
- Stabilité des taux d’imposition
- Bonne santé du budget principal
qui permet de financer les projets structurants du territoire inscrits dans les budgets annexes (1re tranche de l'Ecopôle, Pôle santé du Grand Narbonne, zone d'activités d'Armissan) à hauteur de 4,25 M€
tout en maintenant une capacité d'autofinancement objectivée à 6 M€

L’exercice budgétaire 2016 va permettre :
- de poursuivre les projets structurants pour l’avenir du territoire : travaux d’aménagement du Pôle santé à Montredon-des-Corbières, aménagement de la zone d’activités d’Armissan, création des réseaux d’eau et d’assainissement du musée de la Romanité, convention financière avec RFF pour la poursuite des acquisitions financières pour la construction de la ligne LGV entre Montpellier et Perpignan, extension du port de Port-la-Nouvelle…
- de maintenir et d’améliorer les missions de services publics fournis aux 127 000 habitants

Les projets inscrits dans le budget 2016

> Construire un territoire attractif, compétitif et inclusif pour jouer un rôle stratégique dans la nouvelle région

Sélectionné par l’Etat parmi les « Territoires à énergie positive », Le Grand Narbonne a fait le pari de la croissance verte. A travers la croissance verte, il s’agit de poursuivre les objectifs de croissance économique, d’innovation et de développement tout en veillant à préserver l’environnement et à améliorer le bien-être des 127 000 habitants du territoire, gages d’une véritable qualité de vie.
C’est en poursuivant cet objectif, que les élus du Grand Narbonne mènent leurs politiques publiques orientées vers deux axes : le développement économique et la création d’emplois et l’amélioration du cadre de vie et la qualité de vie des habitants.

Priorité numéro un : le développement économique et la création d’emplois

Permettre la création et l’installation de nouvelles entreprises et le développement de celles déjà implantées
Pour atteindre cet objectif, il s’agit non seulement d’attirer de nouvelles entreprises mais aussi de permettre à celles étant installées sur le territoire de pouvoir se développer. Pour cela, Le Grand Narbonne travaille sur la création et l’aménagement de zones d’activités et sur l’accompagnement de porteurs de projets avec ses couveuses, pépinières et hôtels d’entreprises. Un investissement conséquent pour l’agglomération qui a décidé, pour offrir des conditions attractives d’implantation, de ne pas répercuter le coût complet de ces aménagements sur les entreprises s’installant sur le territoire.

Projets 2016
- Aménagement du pôle santé du Grand Narbonne (2,2 M€) qui accueillera notamment la polyclinique du groupe Médipôle.
- Aménagement d’une zone d’activités pluridisciplinaires à Armissan : 3,6 M€
- Lancement d’une concession sur Névian
- Achat de réserves foncières sur Névian-Montredon (700 000€)
- Accueil des entreprises : un hôtel d'entreprises au sein du Parc méditerranéen de l’innovation et une résidence au sein d’IN’ESS (1,5 M€)

Accompagner les habitants pour trouver ou créer son emploi
Avec une économie essentiellement portée par le tertiaire, Le Grand Narbonne développe des projets pour accompagner les habitants à mener à bien leurs projets professionnels ou à les accompagner dans la recherche d’emplois saisonniers.

Projets 2016
- Poursuite du travail d’insertion des jeunes avec la Mission locale jeunes du Grand Narbonne (5000 jeunes accueillis en 2015 avec 20% de sortie positive dans le monde du travail) avec une subvention de près de 320 000 € (hausse de 8% par rapport à 2015)
- Poursuite du travail de la Maison du travail saisonnier (projet porté conjointement par Béziers Agglomération et Le Grand Narbonne) qui permet à des travailleurs saisonniers d’occuper des emplois tout au long de l’année.
- Développement d’IN’ESS qui accompagne tout porteur de projet professionnel vers la création de son activité à travers notamment la création d’un espace de co-working et d’un fablab.
- Résorber la fracture numérique avec le passage au très haut-débit grâce au programme porté par le Syndicat Audois d’énergies (Syaden) financé par Le Grand Narbonne (3 M€ d’ici 2020 dont 555 000 € en 2016)

Développer l’activité touristique du territoire
Avec ses 39 communes, un territoire très vaste (près de 1 000 km²) aux multiples facettes, l’ensemble du littoral de l’Aude, un patrimoine culturel et historique extrêmement riche, un art de vivre que beaucoup nous envient et des espaces préservés grâce au Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée, Le Grand Narbonne a des atouts touristiques indéniables.

Projets 2016
- Préparation de la reprise des offices de tourisme communaux au 1er janvier 2017 en application de la loi NOTRe
- Poursuite de valorisation des labels touristiques (Odyssea, Vignobles et découvertes…)
- Valorisation du canal du Midi avec la mise en valeur du hameau du Somail notamment par la réhabilitation de la maison Bonnal (740 000€)
- Aménagement d’itinéraires cyclables (450 000€) et création de véloroutes et voies vertes le long des canaux du Midi et de la Robine
- Accompagner la création du Musée régional de la Narbonne antique porté par la Région (travaux d’assainissement 1 M€) et participation annuelle pour le fonctionnement du musée à compter de 2018

Mener à bien des projets avec les collectivités voisines pour avoir une position prépondérante au sein de la nouvelle grande région
L’enjeu pour Le Grand Narbonne est de peser dans un paysage intercommunal qui sera de plus en plus concentré - avec la disparition prévue de près de 50% des structures intercommunales à terme - et concurrentiel pour peser au sein de grandes régions et entre deux métropoles majeures (Toulouse / Montpellier). Notre territoire doit se constituer en « pôle d’équilibre » fonctionnant en dynamique propre et en réseau avec ses voisins, dans un contexte où les dynamiques locales comptent désormais plus que la dynamique économique globale du pays.

Projets 2016
- Poursuite de la modernisation de l’aéroport de Carcassonne avec une participation de 5,5 M€ sur 7 ans dont 1M€ en 2016
- Agrandissement du port de Port-la-Nouvelle avec une participation du Grand Narbonne de 30 M€ d’ici 2028 dont 856 000€ en 2016
- Participation financière pour la création du chaînon manquant de la ligne à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan : 400 000 € en 2016

Améliorer la qualité de vie des habitants tout en préservant l’environnement

Permettre à chaque habitant d’avoir un logement adapté à ses besoins
Avec 70% de ses habitants qui répondent aux critères d’attribution d’un logement social et un territoire qui accueille plus de 2000 nouveaux arrivants chaque année, la question du logement, une des premières préoccupations des Français, est primordiale sur le territoire. Le Grand Narbonne multiplie depuis plusieurs années maintenant ses actions pour permettre à chacun des habitants de trouver un logement adapté à ses besoins.

Projet 2016
- Révision du Schéma de cohérence territoriale : outil essentiel à chaque commune pour mener une politique d’aménagement cohérente : 135 000€
- Financement à hauteur de 2,2M€ pour la construction de logements sociaux en 2016
(+ de 1200 logements livrés depuis 2008 et 590 logements en livraison en 2016) et garantie des emprunts des bailleurs sociaux
- Poursuite et renforcement des programmes de réhabilitation dans les centres anciens de Coursan, Cuxac-d’Aude et Narbonne (Opérations programmées d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain OPAH-RU) avec l’aide au financement de travaux de particuliers et sensibilisation des habitants pouvant bénéficier de ce dispositif
- Mise en place d’une offre de service au public pour toutes les questions liées à l’habitat
- Mise en place d’une plate-forme de rénovation énergétique
- Lancement de l’opération de renouvellement urbain (Agence nationale pour la rénovation urbaine ANRU) sur le quartier des Peupliers à Narbonne. 20 000€ en 2016 vont être investis par le Grand Narbonne pour lancer les études sur le devenir du quartier, pour un projet total estimé à 3,3 M€, avec des enjeux forts et un engagement financier sans précédent de l’Etat et des partenaires sur le quartier.

Faciliter les transports et trouver des solutions alternatives à la voiture
Avec un vaste territoire et des communes parfois distantes de plus de 70 km, la question de la mobilité des habitants est extrêmement importante au sein du Grand Narbonne. Il s’agit d’offrir à chaque habitant des solutions de déplacement performantes en utilisant tous les types de mobilité.

Projets 2016
- La mise en place de la nouvelle délégation de service public concernant les transports en commun sur Le Grand Narbonne avec un meilleur cadencement et des trajets plus directs, une modernisation des outils de gestion du réseau et des investissements menés sur les points d’arrêt et la gare routière.
- La poursuite de l’opération ZAP offrant aux abonnés une gratuité entre les deux péages narbonnais de l’A9 (569 000 trajets en 2015). Une réflexion sera menée en 2016 sur le devenir de cette opération.

Des services publics essentiels et un accompagnement des communes primordial
Ouvrir un robinet ou jeter une poubelle sont des gestes du quotidien rendus possibles par les actions du Grand Narbonne. Derrière cela, de nombreux défis en termes de préservation de l’environnement et des ressources guident l’agglomération pour mener à bien sa mission de services publics en la matière avec un objectif d’équité et d’efficacité. Le Grand Narbonne a également décidé d’accompagner tous les ans les communes dans leurs travaux d’aménagement permettant d’améliorer le cadre de vie des habitants.

Projets 2016
- Lancement de la station d’épuration de Cuxac-d’Aude et phase d’étude pour la station de La Franqui
- Réhabilitation ou création de réseaux d’eau potable et d’eaux usées et création de station d’épuration : 8 M€
- Premiers investissements (1 M€) pour la création de l’Ecopôle de Lambert ayant pour objectif la valorisation des déchets afin de limiter leur enfouissement : 8,6 M€ sur trois ans.
- Poursuite des travaux de modernisation des 18 déchèteries du territoire, de l’équipement des communes en conteneurs à ordures enterrés (350 000€) et de remplacement des véhicules de collecte de déchets (800 000€)
- 1,2 M€ prévus en 2016 pour le fond de concours attribué aux communes pour l’aménagement des cœurs et traversées de villages.

Un lien social essentiel à maintenir et à développer
A travers ses équipements culturels et de loisirs et avec les manifestations qu’il organise, mais aussi à travers sa compétence « politique de la ville », Le Grand Narbonne tend à établir, maintenir et développer un lien social qui est aujourd’hui la clef de voûte du bien-vivre ensemble. Il s’agit ainsi pour l’agglomération d’offrir des services grâce à des équipements performants, d’offrir des manifestations à ses habitants et de soutenir des acteurs agissant dans ces domaines. Les équipements culturels et de loisirs du Grand Narbonne accueillent de plus en plus de visiteurs grâce aux projets et manifestations qu’ils organisent.

Projets 2016
- Mise en place de la carte unique du réseau de lecture publique mettant en relation plusieurs médiathèques du territoire
- Soutien accru au Théâtre / Scène nationale : subvention de 980 000€ en 2016 (+50 000 € par rapport à 2015) accompagnement l’augmentation de la participation de l’Etat. Des travaux de mise en sécurité de l’équipement seront également engagés.
- Poursuite du Salon du livre et de la jeunesse (fréquentation record en 2015 : plus de 16 000 visiteurs) et de la Tempora du Grand Narbonne
- Subventions à hauteur de 70 000€ de porteurs de projets culturels et 100 000 € pour la création d’espace multimédias à Saint-Nazaire-d’Aude et Ouveillan.
- Travaux à l’Espace de liberté : amélioration de la zone d’accueil et traitement de l’air (1 M€).
- Déploiement des actions arrêtées dans le contrat de ville
- Prévention de la délinquance avec des actions de prévention, de sensibilisation auprès des jeunes