En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Actualités

La Région Occitanie, le Conseil départemental de l’Aude, le Grand Narbonne et la Communauté de communes de la région Lézignanaise Corbières et Minervois (CCRLCM) signent le contrat territorial

Le 09 juillet 2019

Photo (de g.à d.) : Hélène Sandragné, Vice-Présidente du Conseil départemental et Conseillère départementale du Canton de Narbonne 3, représentant André Viola, Président du Conseil Départemental de l’Aude, Didier Codorniou, Vice-président de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée, représentant Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée, Jacques Bascou, Président de la Communauté d’agglomération du Grand Narbonne, et Michel Maïque, Président de la Communauté de Communes de la Région Lézignanaise Corbières et Minervois.

Ce contrat, qui s’articule autour de priorités communes de développement économique et de transition énergétique, formalise le soutien financier apporté par la Région Occitanie ainsi que par le Département de l’Aude aux territoires du Grand Narbonne et de la CCRLCM jusqu’en 2021.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

« Nous avons fait le choix de travailler collectivement, avec les Départements, les collectivités et les acteurs locaux, pour définir une feuille de route stratégique, concertée et partagée. En combinant proximité et solidarité régionale, nous leur donnons toutes les chances de relever les défis de demain. »
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

© Photo : Philippe Grollier - Région Occitanie

Le contexte

Cheffe de file en matière d'aménagement du territoire, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a engagé le déploiement d'une nouvelle génération de politiques contractuelles pour la période 2018-2021.
Cette stratégie territoriale propose un nouveau mode de dialogue avec les territoires, basé sur la construction d'une feuille de route partenariale orientée autour des priorités régionales que sont le développement économique et la formation professionnelle, la qualité de vie et l'attractivité, et le développement durable. Élaborés en étroite collaboration avec les acteurs du territoire et les Départements, ces nouveaux contrats permettent de renforcer la cohérence et la complémentarité des politiques publiques conduites sur le territoire.
Ces documents cadres se traduisent par des programmes opérationnels annuels recensant les grandes opérations qui seront engagées sur le territoire et les financements mobilisés par la Région et les partenaires. Ils couvrent plusieurs champs d’action liés au développement, à l’attractivité et à la vitalité des territoires : enseignement supérieur et recherche, développement économique et innovation, politique de la ville, transport et mobilité, transition énergétique, économie touristique…
Dans une volonté de partenariat et de dialogue permanent, le Contrat Territorial prévoit la mise en œuvre d’une gouvernance partagée autour d’un Comité de pilotage stratégique et de suivi ainsi que d’un Comité des financeurs.

L’action de la Région dans le cadre du « Contrat Territorial » :
- Une dotation pour l’Innovation et l’Expérimentation pour des projets initiés par des territoires ruraux sur une ou deux thématiques en lien avec leurs spécificités ;
- Un soutien à l’ingénierie territoriale en finançant les emplois nécessaires au montage des projets dans les territoires ruraux ;
- Un accompagnement financier des projets structurants pour le territoire.

Le contrat territorial unique

3 enjeux partagés :
- Enjeu 1 : Continuer d’accueillir durablement dans un territoire attractif économiquement et touristiquement
- Enjeu 2 : Stimuler un développement économique durable au service de tous
- Enjeu 3 : Mettre en place la transition énergétique et la croissance verte dans un territoire de développement

15 objectifs stratégiques :
1 - Etre acteur de la cohésion sociale et territoriale
2 - Garantir un développement équilibré du territoire
3 - Améliorer la valorisation du secteur touristique et compléter l’offre de service
4 – Développer les circuits courts de proximité et promouvoir l’identité gastronomique méditerranéenne à travers le lien Santé Alimentation
5 – Accompagner le développement économique par des formations, des aides aux entreprises et par l’accès au processus de recherche et de développement
6 – Renforcer le marketing territorial
7 – Stimuler et accompagner l’économie maritime du Grand Narbonne
8 - Créer des coopérations inter-territoriales sur le territoire régional, inter-régional et international (coopération décentralisée)
9 - Maintenir un tissu économique agricole dynamique et des espaces agricoles vivants
10 - Développer les innovations en lien avec l’Économie Sociale et Solidaire
11 - Favoriser les stratégies de développement et de promotion de mobilités multimodales durables
12 - Renforcer le rôle et la place de l’activité agricole dans la transition environnementale et énergétique locale
13 - Soutenir la transition vers une économie à faible émission de carbone dans tous les secteurs
14 - Etre un territoire pilote et responsable
15 - Participer à la préservation de l’environnement et du patrimoine naturel

Le périmètre du contrat unique

Suite à leur demande, 30 communes de la Communauté de communes de la région Lézignanaise Corbières et Minervois ont rejoint le contrat régional territorial du Grand Narbonne, mieux adapté en termes de bassin de vie et de logiques de développement économique.
En effet, de nombreuses coopérations entre les deux EPCI reflètent cette convergence d’enjeux géographique, démographique, économique et environnement telles que :
- le volet de l’Approche Territoriale intégrée (ATI) urbaine entre les communes de Narbonne et de Lézignan-Corbières et le Grand Narbonne et la CCRLCM
- l’association Cœur du Languedoc créée pour porter l’ATI territoriale aux côtés de Béziers Méditerranée, Hérault Méditerranée et de la Domitienne
- le Pays touristique Corbières et Minervois
- le label Vignobles et Découvertes.
Aujourd’hui, le périmètre du contrat régional concerne ainsi 67 communes et regroupe 160 000 habitants.

Le programme opérationnel 2019 - 1re tranche

La première tranche du programme opérationnel 2019 comprend dix actions :

Deux projets présentés dans le cadre de la convention NARBO VIA
Opération entrée Est :
- Poste de relevage Eau – coût global : 4,75 M€
- Parvis du Théâtre – coût global : 500 000 €

- Équipements du Théâtre – coût global : 336 000 €

- Réhabilitation et mise aux normes du bâtiment du Conservatoire et de l’École arts plastiques – coût global : 1,44 M €

- Réhabilitation, modernisation et développement de l’Espace de liberté – coût : 2,83 M€

- Aménagement du Somail - tranche 1 – coût global : 2,2 M€

- Étude et recherche sur le phénomène de salinisation des sols et de la nappe de la basse vallée de l’Aude – coût global : 92 964 €

- Contribution du Grand Narbonne au projet de développement du port de Port-La-Nouvelle coût : 7 M€

- Contribution du Grand Narbonne au fonctionnement et aux investissements de l’aéroport de Carcassonne Coût : 1 M€

- Aménagement de la zone d’activités de Caumont II - coût global : 4,6 M€

La Région Occitanie intervient également dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain de la Cité des peupliers à Narbonne.