Actualités

Le Grand Narbonne ne peut pas et ne veut pas signer de chèque en blanc à une entreprise privée

Le 05 août 2022
Espace de Liberté

En réaction aux différentes déclarations tenues dans la presse ces derniers jours par MM Privat et Cavalier, le Grand Narbonne apporte ces précisions :

- Sur la question des températures : l’engagement d’une température comprise entre 20 et 26°C concerne l’intérieur du restaurant, en aucun cas la zone sous la pyramide, qui ne fait pas partie du bail de location des Grands Buffets. La question des températures basses ou élevées est réelle : il est bien prévu dans le projet de réaménagement de l’accueil de l’Espace de liberté de trouver une solution pérenne apportant un confort pour les usagers et pour le personnel d’accueil de l’Espace de liberté et répondant à des critères de sobriété énergétique.

- Concernant l’ascenseur pour les personnes à mobilité réduite, pendant de nombreuses années, les Grands Buffets s’en sont servis de monte-charge avec des charriots, dépassant largement les charges autorisés et mettant ainsi à mal cet équipement pourtant en fonctionnement. Le Grand Narbonne a fait réparer l’équipement à de plusieurs reprises : de nombreuses interventions sur les moteurs des portes et les portes elles-mêmes ont été réalisées à la charge du Grand Narbonne. Aujourd’hui les Grands Buffets n’utilisent plus cet équipement comme monte-charge. Mais il fonctionne puisque certains employés de l’Espace de liberté l’utilisent tous les jours. Encore faut-il respecter les consignes d’utilisation, ce qui n’est pas le cas de la part de certains employés des Grands buffets, l’ascenseur se mettant ainsi en sécurité.
Cet équipement est certes vieillissant et doit être remplacé dans le cadre de l’aménagement du futur accueil.

- Au sujet des infiltrations de la toiture du restaurant : l’étanchéité a été remplacée sur toute la superficie des Grands Buffets en 2019 y compris l’isolation thermique et les centrales de traitement de l’air pour près de 800 000€ investis par le Grand Narbonne uniquement pour la partie des Grands Buffets. Les nombreuses installations techniques des Grands Buffets, faites généralement sans l’autorisation du Grand Narbonne et leurs maintenances détériorent encore aujourd’hui le revêtement étanche.

Puisqu’il est apparemment l’usage de faire part des problèmes rencontrés sur cet équipement, le bowling, exploité par le Grand Narbonne subit depuis plusieurs années des infiltrations provenant des buffets du restaurant. Les plafonds du bowling sont endommagés et les pistes dégradées, menant parfois à la fermeture de certaines. Malgré plusieurs déclarations de sinistres aucune amélioration n’a été constatée. Le Grand Narbonne subit depuis plusieurs mois cette situation et met en place des solutions dérisoires pour atténuer les dégâts et pallier le manque de réactivité des Grands Buffets.

Durant la crise du covid, le Grand Narbonne a octroyé une gratuité de loyer à ses locataires. Les Grands Buffets ont pu en bénéficier pendant plusieurs mois, cumulant cette aide avec celles de l’Etat. Cette période a servi à réaliser des travaux permettant d’augmenter la capacité d’accueil du restaurant.

Le Grand Narbonne ne comprend pas l’empressement soudain des Grands Buffets à pointer ces divers dysfonctionnements alors qu’un projet pluriannuel de 12M€ a été acté par le Grand Narbonne, notamment pour revoir dans sa globalité l’accueil de l’Espace de liberté et donc améliorer l’accès aux Grands Buffets. Le mépris pour les services et les dirigeants du Grand Narbonne qui depuis de nombreuses années accompagnent le développement des Grands Buffets est flagrant.

La folie des grandeurs n’aurait-elle pas atteint les dirigeants de l’établissement ? La question peut être logiquement posée quand on lit le projet « avec création d’un ou deux hôtels, une grandiose halle de produits régionaux » en plus d’un restaurant de près de 500 couverts. Un tel projet, c’est sûr, ne pourrait voir le jour sur l’Espace de liberté, la place manquant sur le site.

Les Grands Buffets aurait-il ainsi trouvé un coupable idéal pour annoncer leur départ de Narbonne sans en assumer les vraies raisons ? Vouloir se développer avec « un groupe financier », quitte à abandonner Narbonne et sans doute laisser des salariés sur le carreau (tous ne suivront sans doute pas le déménagement).

La fin du bail liant le Grand Narbonne aux Grands Buffets arrive à échéance prochainement. Les élus du Grand Narbonne, face à l’augmentation de la capacité d’accueil du restaurant (+ 150 couverts depuis 2021 soit une capacité d’accueil totale de 450 couverts) souhaitent renégocier le bail en lien avec le chiffre d’affaires de l’établissement.

Comme tous les équipements de loisirs, l’Espace de liberté a pâti de la crise sanitaire et de ses suites : aujourd’hui, la piscine, le bowling et la patinoire ont des chiffres de fréquentation supérieurs à ceux d’avant-covid. Le dynamisme de l’Espace est retrouvé.

Le Grand Narbonne a largement contribué au développement des Grands Buffets mais ne peut ni ne veut signer de chèque en blanc à une entreprise privée au chiffre d’affaires confortable. La Communauté d’agglomération ne peut accepter toutes les demandes de ses locataires. Elle gère de l’argent public et est responsable de la bonne utilisation des deniers publics.

Le Grand Narbonne regrette la façon de faire, le manque de précision de certains propos, le manque de considération pour les agents et les élus de la Communauté d’agglomération de la part des dirigeants des Grands Buffets.